jeudi, septembre 07, 2006

On the road again!

Coucou les djeun'ss,

L'ete indien arrive et dans l'air flotte une douce odeur d'au revoir...
J'ai passe mon WE a "la maison" si l'on peut appeler un mariage en Anjou comme ca. Ca faisait plaisir de rentrer, naturellement, et surtout de revoir les parents qui manquent meme si je suis un grand garcon. Un gout de trop peu m'est quand meme reste dans la bouche et je commence deja a compter les jours qui me restent. Le retour en Slovaquie s'est plutot bien deroule et j'ai reussi in extremis a attraper mon train. Sinon, je ne sais pas bien ce que j'aurai pu faire, seul sans brosse a dents a Bratislava un dimanche soir...

Le voyage en train merite ce petit message sur mon Blog.

Imaginez le meme train qu'au debut, TRES vieux avec des portes qui claquent (pensez aux portes de nos trains francais : exclusivement coulissantes) et qui tremblent au rythme du gros diesel.
Un controleur par wagon, je tiens a signaler ici que le service est de tres haut vol. On ne composte ainsi pas son billet, le controleur reste avec nous dans le wagon pendant l'heure qui nous separe de Bratislava et viens, a chaque station, s'enquerir de nouveaux passagers.
Le dernier train de la journee, a fortiori du WE, est rempli d'une faune assez exotique. Quelques joueurs de foot du dimanche avec chacun une biere qu'ils ouvrent avec leurs cles (meme si ca ne m'impressionne plus beaucoup apres l'Allemagne ou les supporters montent dans les trains avec... la caisse de biere de 20 litres !), deux ou trois femmes coincees dans leur banquettes pour se faire oublier, un jeune avec les ecouteurs visses dans les oreilles (mais on entend quand meme bien les paroles des chansons malgre le bruit de la loco, je vous rassure...) et des "gens un peu imbibes".
Une bouffee d'alcool rentre avec eux dans le wagon a chaque arret ou l'un d'entre eux monte. Ca sentait serieusement fort mais pas possible de laisser les fenetres ouvertes a cause d'une bruine qui avait l'air de gener mon voisin de derriere. La controleuse (une vraie armoire a glace !!) a du discuter au moins 5 minutes avec un monsieur pas tres eveille pour qu'il sorte de ses poches le nombre de pieces suffisant pour son billet.
6 stations plus tard, elle est revenue le secouer, il s'etait endormi sur la banquette - qui est en faux cuir glissant, je crois meme qu'il avait degringole plus ou moins par terre - pour qu'il sorte bien a temps du train. Franchement, je n'ai jamais vu de controleur francais ou allemand venir reveiller un passager, encore moins une poche a biere comme celui la !
A l'arrivee vers minuit passee a Dunajska Streda, personne ne bronche, tout le monde sort en silence et s'eparpille dans les rues sombres.
Ambiance ambiance... Apres les fastes d'un mariage et l'effervescence des aeroports, me revoila dans la realite d'une "ville post-communiste" (je cite un collegue).

L'equipe hongroise organisatrice du tournoi de foot est arrivee aujourd'hui deja et j'ai recu des chaussures a crampons pour jouer dans l'equipe de l'usine. J'espere qu'ils ne s'attendent pas a ce que je joue bien... :+S

J'ai lu quelques entrefilets dans les journaux francais en ligne a propos de la reapparition miraculeuse de "Natascha" en Autriche. Je crois qu'on ne mesure pas assez l'effet que cette affaire peut avoir chez eux. hier soir, lors du reportage sur ORF2, TOUS les autrichiens etaient devant leur poste de television et ceux qui n'en ont pas sont alles chez des voisins pour suivre l'interview de la malheureuse enlevee il y a 8 ans.

Par soutien moral et financier pour mon entreprise, j'achete des conserves Bonduelle (boites provenant de l'usine hongroise) pour alterner avec les pates et le riz mais j'ai l'impression que c'est presque un produit de luxe. Il est vrai qu'avec l'equivalent de 400 euros par mois pour un manutentionaire, la vie n'est pas faite que d'abondance ici.

Sur ces reflexions qui m'amene a la conclusion que nous avons de la chance de vivre ce que nous vivons, je vous laisse et vous souhaite un bon WE.

mercredi, août 30, 2006

Des viennoiseries

Je suis encore arrive tard au bureau aujourd'hui... Je revenais en effet directement de Vienne !!
Ne pensez pas que je suis dilletant, c'est juste que mes WE sont un peu longs ! Hier etait ici ferie et comme je ne suis indispensable a personne, j'ai dit simplement "a mercredi" en partant vendredi dernier.
Le retour au systeme francais dans quelques semaines avec les cours et les devoirs risque d'etre assez horrible. :+(

Ce WE fut donc integralement viennois pour me "reposer" de mes peripeties du precedent.
J'ai ainsi pu faire un grand tour a velo sur l'ile du Danube, je suis alle voir l'equivalent du jardin d'acclimatation, prendre un cafe dans le quartier des musees (un petit peu dans le genre de la galerie souterraine du Louvre), un "Afternoon Tea" derriere la cathedrale (ca veut dire que j'ai eu des petits sandwichs, des muffins avec de la confiture et plein de petits gateaux tres fins avec ma tasse de the) et Superman au cinema.
Ce dernier etait kitschissime mais le grand ecran valait la peine pour les effets speciaux.

Mardi n'etant pas chome en Autriche, j'ai pu alle sur le lieu de travail de mon amie, l'hopital de Vienne ! Je suis alle etudier quelques temps a la bibliotheque ou j'ai croise quelques jolies indigenes et j'ai eu droit a une visite guidee de l'ensemble. Malgre mon aspect "etudiant-pas-du-tout-medecin-ni-infirmier" je suis alle presque partout.
C'etait rigolo mais le batiment lui meme est tres tres moche et on ne voit que lui (et la cathedrale) lorsqu'on est sur les toits de la ville. Il parait que l'architecte s'est jete du dernier etage quand il a eu fini le chantier... ca se passe de commentaires...

Comme chaque WE a Vienne ou presque, je suis alle faire du leche vitrine et je suis encore aujourd'hui frappe de voir la richesse de cette ville a cote de ce pays sympa mais pauvre qu'est la Slovaquie. L'empire austro-hongrois a laisse un bel heritage a l'Autriche et ca fait plaisir a voir, sincerement. Les voitures sont neuves, les costumes des businessmen bien coupes et les facades sont pour la plupart renovees recemment. Riche comme Geneve mais moins m'as-tu-vu, chic comme Munich mais moins pretentieux, beau comme Paris... non Paris reste LA plus belle ville du monde.

Treve de poesie, les mimes sont de tout temps devant la cathedrale (il pleuvait des cordes puis faisait grand beau !!), Mozart sourit de toutes ses dents a chaque coin de rue (ca exaspere a justre titre les viennois, a force...) et je croise de temps a autre des gens en sabots (Si si !!! Jeans+chemise normale+sabots en bois qui font un vacarme du diable dans le metro !!) ou avec des vestes autrichiennes et des culottes de cuir.

Voila en gros pour la faune et la flore autrichienne. Je me sens assez proche d'eux, ils sont dans un petit pays qui gagne a la mondialisation, a l'extension de l'Europe et aux mouvements des fonds et des des idees. Rien que pour ca je les aime bien, meme si leur paysage politique est un peu chahute par des extremistes (de droite) bruyants, ils sont plutot "sociaux-democrates", dans le sens progressiste du terme.
Je me permets de preciser parce qu'aujourd'hui, si on regarde certains syndicats ou partis politiques francais se disant "socialistes", on peut souvent dire d'eux egalement, et sans mentir, "conservateurs" (d'acquis sociaux du XIXieme siecle, de hierarchie gerontophile ou encore d'etatisme massif, et j'en oublie beaucoup).
Chez nos amis les autrichiens, c'est beaucoup plus souple et consensuel, un peu a l'image d'Angela et Franz a Berlin (Merkel et Muentefering natuerlich), ils sont capables de debattre ensemble sans devoir dire le contraire systematiquement l'un de l'autre, comme on le voit chez nous trop souvent.

Je m'egare un peu...

Bref, je suis toujours envoute par cette chouette ville.

Ce WE sera francais avec un gros point d'interrogation sur le retour du dimanche soir (avec un avion aterrissant a 22h30, le dernier train pour Dunajska Streda a 23h, une gare et un aeroport qui ne sont pas du tout a cote, ca risque d'etre sportif...)

Le suivant sera "footeux" avec l'accueil de nos collegues polonais et hongrois ainsi que certains de nos clients (Masterfood Russia, Nestle Czech Republic...) et les collegues m'ont promis qu'on jouera peu (je suis un "pied carre" sur un terrain de foot) ! Je ne sais pas encore ce que ca veut dire mais ca promet d'etre amusant !

A bientot

mercredi, août 23, 2006

L'anglais des francais

Apres m'etre remis de mon WE (les collegues en rigolent encore...) et en restant le soir tres tard au boulot pour ne pas etre tente par la caisse de biere restante, me revoila pour pousser un cri de desespoir...

J'ai eu des pieces a commander pour un palletiseur (machine etudiee lors des concours blancs pour ceux qui ont fait une prepa scientifique, pour les autres, c'est le truc qui sert a emballer les boites de conserve proprement en pallettes, et c'est complique) a une entreprise francaise.
Notre usine slovaque appartenait anciennement a l'entreprise CarnaudMetalbox, regroupement franco-britannique rachete par CrownCork (americain) en 1996. Cette entreprise francaise a donc fait beaucoup appel a des fournisseurs francais, notamment pour equiper le site slovaque. Naturellement personne ne parle francais ici. Le probleme, d'apres moi, ne vient pas de l'equipe d'ici mais plutot de la France.
Je telephone donc a Perigueux, apres m'etre fait expliquer le souci du palletiseur par le chef de la production en anglais, pour commander les morceaux defectueux (le bebe a deja 10ans...).
Je tombe sur une secretaire a la voix pleine de soleil qui me passe le responsable de l'atelier, lui aussi "accentue".
Je lui explique par le detail ce que je veux, avec des explications imagees de ma part (les notices sont en slovaques, je ne sais par quel miracle, donc je traduisais assez mal "l'ensemble volets-aiguille" par exemple) et on tombe a peu pres d'accord sur tout.
Vient le moment de prendre mes coordonnees. "Vous avez un fax ?" Euh... ca existe encore ?
L'entreprise a un fax. Il doit etre du au rattachement a Paris pour ce qui est financier.
Premiere surprise...
"Je peux prendre votre numero de telephone ?" "Oui bien sur, je vous donne celui de la standardiste, elle parle anglais, ca vous va ?" "Non non non, mon anglais est tres mauvais, je peux avoir votre numero direct ?"
Deuxieme surprise et tristesse infinie...


Ici un employe (quelqu'un d'autre qu'un ouvrier) parle trois langues, hongrois, slovaque et anglais.
La bas, en France, ils ne parlent pas plus que le francais.
Et si je cite Perigueux, je peux parler aussi d'une usine de Crown francaise ou j'ai eu affaire a des gens TOTALEMENT non anglophones...
Les ouvriers de mon usine ont une heure d'anglais par semaine avec une prof. qui vient de l'exterieur. Je vous laisse reflechir sur le retard que nous avons...

Pauvre France.

Je profite de mon blog pour me plaindre du systeme educatif -francais bien sur- qui ne nous a JAMAIS pousse a etudier correctement une langue etrangere (ca a toujours ete pour moi et mes petits camarades la recreation apres les mathematiques ou la physique...)

C'etait le "coup de gueule" du jour.

A vos Harrap's chers amis, les langues etrangeres ne sont plus des plus-value, ce sont des obligations !!!!!!!!!!

Sur ce, viszlát !! (c'est du hongrois...)

dimanche, août 20, 2006

Du somnambulisme...

Bonsoir a tous,

Nous sommes dimanche soir, je suis a l'usine.
Non je ne suis pas timbre mais j'ai failli l'etre. Le WE fut TRES LONG !!! Laissez moi donc vous raconter ca.

Vendredi soir, a la perspective de passer le WE entier, seul sans meme mon coloc' a Dunajska Streda, j'entame un peu fort en buvant une biere (tout seul comme un alcoolo, devant ma tele en noir et blanc) puis une autre et encore une autre. J'essaie de prendre un bain pour me detendre, evidemment le cumulus etait vide et le bain glacial mais j'avais encore une biere sous la main (la 4ieme je crois). Je me reinstalle donc "rafraichi" devant le poste et regle l'antenne tant bien que mal pour capter une chaine correctement.

Je tombe sur une emission un peu intelligente sur la propagande sovietique contre les USA dans les annees 60-70. Les zooms maladroits sur la bouche des interlocuteurs donnaient un peu le mal de mer et les images que je voyais defiler me faisaient tres fort penser a la campagne du NON a la constitution : un melange grotesque de tout et n'importe quoi, des chiffres errones et des declarations demagogiques et sans fondements. Toujours est-il que je trouvais le reportage marrant malgre une musique catastrophique. Fermez les yeux et essayez de ne plus ecouter les paroles pendant n'importe quelle emission, vous verrez, comme lorsque vous coupez le son, ca fait ressortir la vraie qualite (ou la vraie nullite, c'est selon) de l'emission et parfois meme de la television en general, quand je pense aux heures de grande ecoute...

Bref, apres ces considerations hautement philosophiques, je me couche sagement a 22h, le ventre vide mais le gosier plein. Vers minuit, je ne sais pas exactement quand, je reprends mes esprits. Je suis en "tenue de nuit" (mon calecon a fleurs et un Tshirt blanc) sur le pallier du dessus et ma porte est fermee. Impossible de me souvenir pourquoi et comment j'ai atterri la. Pris un peu de panique, etant pratiquement tout nu, sans argent, sans cle, ni telephone, je cours sans chaussures jusqu'a l'usine, ce qui me fait completement degriser. Les lignes de boites de conserves fonctionnent heureusement pour moi aussi le WE... Je reveille le gardien qui ne parle pas anglais mais qui comprend que j'ai besoin d'aide en voyant ma tenue. Je telephone donc a la chef des ventes pour qu'elle me communique le numero du collegue qui me loue son appartement pour qu'il vienne m'ouvrir. Heureusement personne ne dormais encore, il n'etait "que" minuit passe. Elle me rappelle pour me dire qu'il arrive, me demande si tout va bien... "oui oui, je sais pas trop quoi vous dire... mais tout va tres bien"
Je remercie chaleureusement le gardien qui se marrait bien et je rentre en courant, toujours pieds nus.
Mon collegue n'a pas trop tarde et m'a ouvert sans encombre en me disant que ca lui ferait une bonne blague a raconter a ses amis ce WE...
Apres tout ca, je me suis enferme a double tour, histoire de ne pas avoir de nouvelles velleites de sorties nocturnes et j'ai dormi comme un loir.


Samedi, le chef de l'informatique se mariait au temple juste a cote de chez moi en fin d'apres midi. Pour ne pas me laisser abattre, je vais remplir le refregirateur pour remplacer la biere et je m'installe apres un dejeuner copieux a une terrasse de cafe (la seule un peu sympa du patelin). 4 petites serveuses faisaient le gue pour 3 clients et m'accueillent avec de grands sourires. Evidement je commande en anglais et elles se regardent un peu affolees... "Coca Cola??" Ca c'est universel et sans mauvaise surprise. Je sors mes affaires de cours et commence a travailler. A chaque fois que je levais la tete, j'avais le droit a un sourire de l'une d'entre elle qui me guettait... Elle est venue a peu pres trois-quatre fois a ma table pour me prendre la bouteille puis le verre puis encaisser puis me reproposer quelque chose dans un anglais tres hongarise !!

Apres ce cafe flatteur, je passe un pantalon et ma veste de costume apportee au cas ou, pour aller au mariage. La mariee etait tres jolie, avait des fleurs dans les cheveux et le temple n'etait pas tres plein. Tout le staff etait la, ca faisait plaisir de voir des tetes connues... :+)
Apres la ceremonie vite expediee en 3/4 d'heure, je devais aller a un concert donne par un ingenieur dans un village pas loin de la. Je vais emprunter la voiture de la societe et, premiere mauvaise nouvelle, c'est encore moi qui doit faire le plein. Il me sera rembourse demain mais c'est toujours quand on est en retard que ca arrive... bref, je file au patelin indique par le copain et la... un champ defonce avec beaucoup de traces de voitures, des toilettes chimiques dans un coin et une scene en cours de demontage.
J'appelle l'ami guitariste "Hy Julien, oui oui c'etait hier le concert !!!".
Ah bon.
Tant pis pour le concert. Je rentre tout penau a l'usine et vais voir mes potes les ouvriers, juste pour montrer que je tiens VRAIMENT a ce qu'ils utilisent mon systeme. Et aussi pour voir du monde.


Le dimanche fut assez vide aussi, piscine pour me changer les idees le matin (elle etait pleine a 10h !!!) et recafe l'apres midi. Sinon ? J'ai essaye de suivre un film a la tele mais meme en francais je l'aurai zappe, alors j'ai laisse tomber...


Et me revoila a l'usine pour vous ecrire.

Deux conclusions de ce WE :
- Ne plus boire tout seul, je n'ai pas encore de soucis a noyer, ca vaut pas la peine.
- M'enfermer a double tour, je suis somnambule.
- Je ne peux pas survivre dans les villes de moins de 50 000 habitants.
Je sais ca fait trois, mais c'est comme ca.

Voilivoila, je suis pas ultra fier de mon episode de cles, bien qu'avec mon nom, je sois un peu predestine, ca ne fait pas tres plaisir d'avoir un "trou" dans ses souvenirs.

Je vous embrasse tous tres fort et comme d'habitude, n'hesitez pas a m'ecrire, sinon, je deviens "zinzin" !!!!!!!
A bientot, malgre le boulot qui m'attend encore dans les prochaines semaines, je touche bientot a la fin de mon stage !

vendredi, août 11, 2006

Housewarming Party

C'est encore moi...

Comme j'ai maintenant ce formidable outil de communication, j'en use et abuse !
Hier comme prevu, soiree tardive dans mon petit appartement, plutot arrosee dans l'ensemble mais raisonnable, tout le monde est la a 8h ce matin.
Meme le boss de l'usine (l'anglais qui est aussi boss en Hongrie en part-time) etait des notres, je suis en grande discussion sur le management des hommes sur la photo !!!

En Allemagne si vous organisez un aperitif festif, vous devez stipuler que vous voulez que les gens apportent quelque chose, sinon ils ont tendance a venir les mains vides. Ici, non seulement vous leur demandez juste de venir mais en plus ils vous apportent TOUT et font limite la vaisselle en partant !! Pas une ou deux personnes (certains m'ont deja vu faire la vaisselle vers 4h du matin chez des amis parce que j'avais un coup dans le nez...) mais tout le monde ! Ils arrivent tous -en retard soit dit en passant- avec une boisson et un gateau, des bonbons ou du pain et du pate ou encore des popcorns a mettre au four a micro ondes.
Nos courses se sont averees un peu excessives, sauf le kilo de carottes epluchees amoureusement par mes blanches mains et un couteau tres coupant (mes doigts s'en souviennent) qui est parti en moins de temps qu'il ne faut pour le taper. Ils ont tous fait une grimace pas possible quand je leur ai propose de la mayonnaise pour accompagner, sauf l'anglais ;+).
Nous avons donc encore de quoi boire pour le mois qui vient.

Je vous raconterai une autre fois le dessin a la main gauche et les discussions sur le mariage des collegues, c'est assez cocasse !!

a bientot
bon WE a mes lecteurs assidus

mardi, août 08, 2006

naissance du Blog

coucou les amis,

Aujourd'hui, j'ai -enfin- cree mon blog, vous etes dessus.
Je vais ainsi arreter d'empoisonner vos boites aux lettres et vous laissez libre de suivre mes aventures, ou non !!
J'ai beaucoup reflechi a la langue a employer pour ce faire, le francais a paru plus comprehensible pour mon auditoire compose de nombreux eleves ingenieurs pas encore bien rodés sur les langues etrangeres.
Pour ceux qui n'ont pas tout eu depuis le debut, ca leur permettra de tout lire d'un coup et j'ai ajoute quelques liens hypertexte puisque vous surfez tous beaucoup sur le Net pour vous resituer certains monuments ou societes.

Je suis tres decu du retour que j'ai de votre part... PERSONNE n'a releve ma derniere contrepetrie dont j'etais pourtant tres fier !!!!!!!
Du coup, j'ai plus grand chose a vous raconter a part qu'il pleut sur toute l'Europe, y compris ici, que Vienne se porte toujours bien, que je me suis fait plaisir avec la voiture de la societe la semaine derniere pour aller en Hongrie faire une presentation (les autoroutes sont en travaux non stop = 70km/h maximum, mais sur les petites routes...), que j'organise avec mon coloc' une "housewarming party" jeudi soir et que mon petit Kanban tant attendu ne marche pas trop mal !


A ce propos, il faut que vous vous imaginiez le petit Julien (ils croient que tous les francais sont petits parce le big boss est aussi petit -je prefere dire "aussi grand" mais j'en vois qui rigolent- que moi) arrivant vers 22h dans l'usine pour expliquer au gars qui bosse la nuit que ce qu'il fait n'est pas ce que je veux !
Les autres ouvriers parraissaient bluffes de me voir la si tard et me montraient qu'ils utilisaient bien mon systeme.
Je gesticule aupres d'une pallette mal rangee et il l'emmene la ou je cours (temperature dans la halle de fabrication : minmum 30°C). Je lui montre alors mes pouces en le gratifiant de mon plus grand sourire. Le lendemain, une des managerin me demande a mon arrivee "tu etais la cette nuit ?"
Le cariste lui avait en effet dit que "bon, le changement c'est pas trop pour moi, j'aime pas trop les nouveaux systemes mais que quand on vient me l'expliquer, c'est tout de suite mieux et puis que il [moi] avait l'air content pour finir." Et comment !!

Voila pour la page industrielle des dernieres semaines. La page voyage s'est plutot limitee a Vienne. Chaque WE, je pars a la decouverte des cafes sympas en galante compagnie, faire du shopping dans tous les sens (je ne sais pas pourquoi, ca me repose d'acheter des vetements. Il faudra que j'arrete un jour, je crois que ma garde-robe va exploser) et naturellement avec un peu de farniente dans cette ville toujours aussi jolie.

Jeudi soir, j'aimerai faire une ou deux quiches pour eponger les fluidites prevues mais apres prospection dans les hypermarches, impossible de mettre la main sur des pates feuilletes ! Non pas que l'envie de faire moi meme ma pate me rebute... mais l'option "chips et mini bretzels" semble s'imposer (Ca, ils ont !) !
J'ai aussi du acheter des lardons en Autriche tellement le leur est de mauvaise qualite meme dans l'equivalent de Carrefour en Slovaquie, je ne vais plus trop chez Lidl, le lard chez eux est constitue presque exclusivement de blanc ! Contrairement a l'Allemagne ou tout le monde, toutes les couches sociales j'entends, va chez Aldi ou Lidl, ici, les gens me regardent de travers si je mets une chemise...

Un orage approche, je file cuire mes spaguetti avant qu'il ne soit trop tard (pour rentrer sec) !
A bientot sur mon blog donc,

Bisous

jeudi, juillet 20, 2006

« Une presse specialisee dans le foot »

coucou les amis,

Encore un certain temps s'est ecoule depuis ma derniere missive. Que d'aventures passees !!!
J'ai valide mon examen a Karlsruhe, sur la lancee de l'equipe de France qui battait le Bresil, match mythique avec les amis bresiliens qui sont parmi les supporters -le mot francais m'echappe- les plus beaux-joueurs du monde (il faut peut etre dire aussi qu'ils ont gagne suffisament d'etoiles pour etre moins sur les crocs que d'autres peuples qui s'illustrent plus dans les tribunes que ballon au pied...).

Apres ce periple allemand fort sympathique, halte a Vienne pour voir le match France-Portugal dans l'enceinte de l'universite de lettres, ancien hopital plein de charme (le jour en question etait ferie en Slovaquie) ou je peux me rendre compte que beaucoup de Francais habite dans cette jolie ville.

J'ai ensuite emmenage dans mon nouvel appartement en coloc avec un jeune de la boite, nous avons un frigo qui fait pipi et une tele en noir et blanc. Sinon, toutes les commodites modernes. ;+)
La tele ne recoit que deux chaines correctement, une slovaque et la chaine publique hongroise. La seconde a des programmes pour le moins austeres et la premiere... je regarde les informations tous les soirs mais ne comprends pas encore beaucoup. Quelques mots tout de meme a droite a gauche. Mon coloc a pris des vacances donc j'ai fait ma premiere semaine et demi seul.

Le WE suivant fut pour le moins etrange.

Je voulais aller visiter la Slovaquie profonde avec une amie venue de Vienne en voiture et nous n'avons pas ete decus ! Trencin, ville soit-disant touristique etait VIDE !!!! Sous un soleil de plomb nous avons visite le chateau, principale curiosite, et nous avons essaye de trouver un endroit sympa pour prendre un Coca. La rue pietonne, recemment refaite avec ses maisons aux couleurs un peu trop neuves, etait plus que deserte, les serveuses aux terrasses attendaient les clients assises dans les fauteuils en bronzant, les quelques mariages que nous croisions rassemblaient 20 personnes au maximum, pas une ame qui vive. Nous reprenons la voiture et sur les bons conseils de mes collegues de bureau, partons pour une ville thermale, Pie Stany. Arrives la-bas, premiere surprise, le parking est payant, pas de beaucoup mais quand meme. Nous entrons dans un enorme complexe hotelier avec de belles voitures et des indications assez floues. C'aurait ete le centre thermal des huiles socialistes avant la chute du mur. Nous trouvons enfin une piscine, plus chere qu'a Dunajska Streda (qui n'a jamais ete reputee pour ses fastes et son luxe...) et non seulement, c'etait plein a craquer, mais en plus, il n'y avait qu'un seul grand bassin rempli d'enfants. La musique etait trop forte (alors que nous etions loin du haut parleur puisqu'il n'y avait pas de place !) et il s'est mis a pleuvoir apres que j'etale ma serviette...

Le moins qu'on puisse dire, c'est que j'etais assez peu enjoue de ce tour en "Slovaquie profonde"
Le lendemain, j'ai retrouve toute ma ville entassee aux Thermes dans lesquels j'habitais au debut de mon stage. Il est vrai qu'a part cet endroit, les dimanches sont mornes dans ce village. Pour couronner le tout, le bar dans lequel j'ai vu le match France-Italie etait lui aussi vide a mourir et il s'est rempli de fans de l'Italie au fur et a mesure que le jeu avancait...

Et nous avons perdu...


Le WE dernier, apres avoir obtenu mon 14 juillet de ma chef (mesure de reconfort post Coupe du monde ??), j'ai rejoint mes parents a Vienne a nouveau. Contrairement a mes precedentes visites qui etaient plus orientees Shopping-Restos-Amie-Soirees, nous avons eu un programme culturel intense et tres interessant. Les musees visites ont ete construits en tant que tels (ce ne sont pas des palais ou chateaux reamenages comme en France pour le Louvre ou Versailles) par les Habsbourg qui avaient les moyens et ne le faisaient pas avec le dos de la cuillere ! Tant mieux pour l'art ! Des canapes dans chaque salle, des plafonds superbes partout, peu de monde malgre la periode touristique... le reve !

Bien sur ce WE fut agremente de bonnes tables choisies grace a mes nombreuses virees et aux indications de mon amie.

Samedi fut reserve a Bratislava qui etait assez vide aussi et les parents ont trouve la ville, le centre-ville plus precisement, tres jolie. Personnellement je la trouve tres petite et ce vide me pese un peu mais le temps ideal aidant, elle a du charme.
En fait,on pourrait surtout dire que l'on voit qu'elle emerge d'une certaine torpeur, encore aujourd'hui. Jusqu'a 1992, je rappelle a ceux qui confondent encore Slovaquie et Slovenie que Prague etait la capitale de la Tchecoslovaquie. Bratislava n'etait qu'une ville de province et s'est retrouvee un peu catapultee du jour au lendemain capitale, depuis peu europeenne !!
Je fais de savants calculs non-stop pour convertir mes euros en couronnes et vice-versa, c'est bon pour la memoire et contre Alzheimer parait-il, mais comme disent certains, au taux du metal, je gagnerai peut etre plus qu'au change avec les pieces de 1/2 Sk...

Dimanche, petit tour sur le Danube a Vienne, malheureusement pour nous, les rives viennoises sont tres arborees et par rapport a Paris, on ne voit pas grand chose des maisons en bord de Danube. Promenade dans les vignes l'apres midi et retour dans mon vieux train le soir avec un pull style Burlington, je faisais bizarre dans le wagon...

Cette semaine, un ingenieur de Paris est a l'usine, j'ai eu pour role de lui faire visiter la ville et lui indiquer les thermes, c'etait vite fait...

Cote boulot, j'ai enfin mis en place mon Kandan-Board, pour ceux qui ne sont pas a fond sur les techniques du Lean Manufacturing, c'est un moyen de communiquer entre des operateurs de maniere visuelle, simple et standardisee. Ca marche comme ci comme ca. Je vais d'ailleurs conclure ce mail pour aller les fliquer un peu et leur expliquer que c'est bien, ils n'ont pas l'air convaincus !!!

Je vous embrasse tous, a bientot